femme fontaine

La première chose que je remarque dans ce salon webcam c’est les grandes bâches en plastique qui recouvrent le lit. Pendant une minute je m’imagine assister à un show uro, voir scato, mais il n’en est rien. En observant un peu mieux je me rend compte que juste à côté du lit se trouve un chariot plein de godes, il s’agit donc d’une séance de godage et surement d’éjaculation féminine. Cela tombe bien car il est rare de voir une femme fontaine en action face à la webcam, vu les protection que celle là prend je me dis que le show sera surement incroyable.

Les sextoys sont de toutes les couleurs et de toutes dimensions, et certains ont des formes vraiment étranges. L’hôtesse pénètre alors dans son salon webcam et bonne surprise, elle est très sexy. C’est une grande brune dans la petite vingtaine, la salope doit bien mesurer dans les 1.80m et elle ne manque pas d’atouts pour nous séduire. Je l’évalue un peu, j’adore ses seins démesurés, son cul bien large et rebondi, et ses longues jambes qui m’évoque les colonnes d’un temple grec. Ses cuisses sont très belles et au milieu se trouve la porte du paradis : une touffe de poils noirs et brillant. Cette fille incroyablement belle et cette touffe fournie, c’est le rêve de tout amateur de belle salope à la chatte poilue, cela tombe bien car je fan des belles toisons féminines depuis toujours.

Je discute un peu avec elle et la nana est vraiment cool, je parie sur ses origines, l’imaginant bulgare ou hongroise, mais je perd mon pari, contre toutes attentes cette bonnasse est d’origine italienne. Je n’aurai pas pensé qu’il existait des italiennes de plus 1m80m, toutes celles que je connais sont plutôt petites. Enfin bref, on arrête pas le progrès et cela ne fait pas de mal de se casser le nez sur ses préjugés parfois. Donc me voila à la prendre en salon privé pour honorer mon pari, quelle douce punition… La voila qui se retrouve allongée sur son lit la main sur la foufoune à se triturer la moule mécaniquement. Les mouvements sont très saccadés mais elle semble connaitre son affaire puisqu’elle ondule déjà de plaisir pendant qu’elle se branle.

Je m’attend à chaque seconde à la voir éjaculer sa mouille partout sur le drap de plastique mais non… La belle se fait grimper aux rideaux sans jamais trop insister et laisse tomber la pression quand elle est au plus haut de son plaisir. Je connais pas mal de fille qui aiment retenir leur plaisir mais là on frôle la torture, pour elle comme pour moi. Mais à force de se chauffer la webcameuse se prend au jeu et commence à saisir ses godes les uns après les autres pour amplifier son plaisir. Au bout d’un moment je sens que ça va venir et je sors ma queue pour me branler, hé oui j’étais si stupéfait que j’en oubliai de me palucher. Me branlant comme un furieux pour rattraper mon retard je ne tarde pas à la rejoindre au 6ème ciel tandis qu’elle se besogne avec un gode de plus de 7 centimètres de diamètre. Elle retire son gode me laissant admirer sa chatte béante qui se contracte de plaisir. Il ne lui faudra pas plus de quelques secondes pour atteindre le 7ème ciel en giclant sa mouille partout sur le plastique recouvrant le matelas. Le spectacle est si impressionnant que je la rejoins au paradis en éjaculant partout, sur mon clavier… Zut !